1. >
  2. >

Les précautions de mise en œuvre
du béton autonivelant



Vous avez un projet ?

Prix immédiat, livraison sous 48h
Qu’est ce qu’un béton autonivelant ?

Idéal pour réaliser des fondations superficielles (semelles filantes par exemple), des dalles (dallages sur terre-plein, dalles de compression sur planchers poutrelles hourdis...) ou encore pour le remplissage des coffrages (voiles, poteaux, poutres ou linteaux), le béton autonivelant vous facilitera la vie sur vos chantiers de bétonnage.
La mise en œuvre des bétons autonivelants

Toutefois, pour l’utiliser selon les règles de l’art, il convient de respecter quelques précautions. Cette fiche vous explique pas à pas comment réussir votre coulage en béton autonivelant.

Les bétons autonivelants (ou BAN) font partie de la grande famille des bétons autoplaçants (ou BAP). Les BAN correspondent aux applications horizontales (dallage, plancher).

Le béton autonivelant est plus facile à mettre en œuvre qu’un béton ordinaire. En raison de sa fluidité élevée, il s’écoule par le simple effet de la gravité exercé. Il est très fluide, tout en conservant une homogénéité, et se compacte sans vibration. En raison de ses qualités, il est, par exemple, conseillé pour la réalisation d’éléments de formes complexes et/ou fortement ferraillés.

Bien qu’étant très fluide, le béton autonivelant doit être cohésif et stable, de la mise en place jusqu’à son durcissement. Ce compromis est obtenu non pas grâce à une quantité d’eau excédentaire, mais grâce à une formule enrichie en fines et en adjuvants spécifiques : un superplastifiant et un éventuel agent de viscosité. Ainsi, tout en étant plus fluide que les autres bétons, le béton autonivelant présente également des propriétés mécaniques (résistance à la compression notamment), identiques aux bétons classiques, qui assurent la solidité des ouvrages.
Quelles sont les précautions à prendre pour réussir votre coulage en béton autonivelant ?

- Le BAN n’est pas adapté pour les surfaces dont les pentes sont supérieures à 1 %.

- Prévoyez des coffrages étanches qui résisteront à la poussée du BAN : ce béton très fluide s’infiltre partout !

- Évitez de réaliser votre coulage par temps de pluie.

- À l’arrivée du camion toupie sur votre chantier, vérifiez que le chauffeur remalaxe bien le béton.

- Le BAN qui vous a été livré est prêt à l’emploi : n’y ajouter en aucun cas de l’eau ou un autre produit : celui-ci doit conserver toutes les caractéristiques garanties lors de sa fabrication en centrale à béton.

- Lors du coulage (toupie, tapis ou pompe), veillez à limiter autant que possible la hauteur de chute du béton.

- Respectez les règles de l’art, les règlementations et les recommandations en vigueur applicables à votre ouvrage (ce sont les mêmes que les standards habituels) : épaisseurs minimales, armatures et éventuels joints de fractionnement.

- Ne vibrez pas votre BAN.

- Après mise en place, pulvérisez un produit de cure afin de protéger votre béton frais contre l’évaporation de l’eau en surface.

Bon à savoir
Une barre de répartition vous permettra de bien niveler les surfaces horizontales réalisées en béton autonivelant. Ça ressemble à ça et c’est disponible sur
Proshop by Béton Direct.
Barre de répartition
Comment réaliser vos fondations superficielles en béton autonivelant ?

- Au préalable, réalisez un béton de propreté d’une épaisseur d’au moins 4 cm. Ainsi vous serez sûr de la bonne planéité et de l’uniformité du fond de fouille. En outre, ce béton évitera que la terre ne souille le BAN de la semelle filante au moment de sa mise en place.

Bon à savoir
Vous pouvez commander votre béton de propreté sur notre site.

- Lors du coulage, respectez une certaine distance entre deux points de coulage. Par exemple, si le fond de la fondation est uniforme et bien plat, la distance parcourue par le BAN doit être de 10 m maximum.

- Utilisez une raclette pour accompagner le béton et atteindre le niveau souhaité en tous points.

- Puis, passez la barre de répartition.

Bon à savoir
Ne pas couler le BAN dans des tranchées contenant de l’eau.
Comment réaliser votre dallage sur terre-plein en béton autonivelant ?

- Après avoir décapé, compacté et nivelé le sol, placez un film plastique (polyane d’épaisseur 150 microns minimum) sur toute la surface de votre futur dallage.

- Éliminez l’eau stagnante et les impuretés.

- Désolidarisez le sol des éléments verticaux avec des bandes de rives de 5 mm d’épaisseur minimum, y compris autour des poteaux et travées.

- Prévoyez des coffrages suffisamment rigides, solidement fixés et bien étanches.

- Lors du coulage, répartissez bien le béton sur l’ensemble de la surface.

- Utilisez une raclette pour accompagner le béton et atteindre le niveau souhaité en tous points.

- Passez la barre de répartitionsuivant deux directions perpendiculaires, en vous déplaçant à reculons.

- Immédiatement après le deuxième passage de la barre de répartition, pulvérisez de façon uniforme un produit de cure NF.

Bon à savoir
Une fois le produit de cure pulvérisé, ne touchez plus à votre béton.
Comment réaliser votre dalle en béton autonivelant sur un plancher poutrelles-hourdis ?

Le béton autonivelant n’est pas adapté pour l’enrobage de vos planchers chauffants.

- Compte tenu de la fluidité du béton autonivelant, les assemblages doivent réalisés avec une grande rigueur :
> vérifiez l’étanchéité des hourdis et colmatez tous les orifices supérieurs à 2 mm.
> prévoyez des coffrages de rive solides et étanches.

- Si le support est absorbant (exemple : hourdis en béton), humidifiez-le légèrement avant le coulage.

- Lors du coulage, répartissez bien le béton sur l’ensemble de la surface.

- Utilisez une raclette pour accompagner le béton et atteindre le niveau souhaité en tous points.

- Puis, passez la barre de répartition suivant deux directions perpendiculaires, en vous déplaçant à reculons.

- Immédiatement après le deuxième passage de la barre, pulvérisez de façon uniformeun produit de cure NF.

Bon à savoir
Une fois le produit de cure pulvérisé, ne touchez plus à votre béton.
Comment réaliser vos voiles, poteaux, poutres ou linteaux en béton autoplaçant ?

- Assurez-vous de la capacité des coffrages à supporter la pression du béton autoplaçant.

- Compte tenu de la fluidité du BAP, il est impératif que l’étanchéité du coffrage soit parfaite.

- Pour un rendu optimal, pulvérisez de façon uniforme sur le coffrage une huile de démoulage de bonne qualité. Puis, prenez soin de bien éliminer l’excès d’huile à l’aide d’un chiffon.

- Afin d’éliminer les excédents d’air, la vitesse de coulage du béton ne doit pas être excessive.

- Lors du coulage, limitez au maximum la hauteur de chute du béton.

- L’intervalle entre deux points de coulage doit être inférieur à 7 m.

- Nivelez la surface du béton.

- Pulvérisez un produit de cure NF sur la surface non coffrée.

N’hésitez pas à consulter nos « fiches travaux » avant de démarrer votre chantier. Nos experts sont également à votre disposition pour vous accompagner à chaque étape de votre projet.

VOIR NOS FICHES DE TRAVAUX

Saviez-vous que vous pouvez trouver tout l’outillage pour vos travaux de bétonnage sur notre site Proshop by Béton Direct ?

VOIR NOTRE SÉLECTION