1. Accueil
  2. >
  3. >

Pourquoi préférer
le béton prêt à l’emploi, à la bétonnière ?


Fabriquer du béton, c’est réaliser un mélange de sable, de gravillons, de ciment, d’eau et, éventuellement, d’adjuvants. Vous pouvez faire ce mélange vous-même, en utilisant une bétonnière. Vous pouvez aussi commander du béton prêt à l’emploi (BPE) qui sera livré directement sur votre chantier.
Cette solution est de loin la plus avantageuse, pour de multiples raisons : les caractéristiques techniques d’un béton prêt à l’emploi sont plus constantes, et l’organisation de votre chantier sera facilitée.
En effet, le BPE rend les coulages plus faciles et plus rapides et permet ainsi de réduire la pénibilité sur le chantier. Et au final, le béton prêt à l’emploi ne vous reviendra pas plus cher !

Vous avez un projet ?

Devis immédiat
Prix immédiat, livraison sous 48h
les inconvénients du béton réalisé soi-même, à la bétonnière

La bétonnière est utilisée pour fabriquer soi-même le béton ou le mortier.

Elle est composée d’une cuve, munie de pales, entrainée à l’aide d’un moteur (bétonnière électrique ou bétonnière thermique) permettant le brassage du mélange. La contenance de la cuve d’une bétonnière varie entre 50 et 300 litres.

S’il est tentant de vouloir réaliser son béton à la bétonnière, il faut avoir en tête qu’au final, ce n’est pas forcément la meilleure option.


La bétonnière, ce n’est pas si économique ! Un certain nombre de coûts directs et indirects sont à prévoir :

L’achat ou la location de la bétonnière.
L’achat et l’approvisionnement des matières premières (ciment, sable, gravillons), ainsi que leur stockage (emplacement à prévoir, risque de vols).
Des bras ! Difficile de faire tout seul, il faudra de la main d’œuvre supplémentaire pour aider à la fabrication du béton et à transporter le béton, à la brouette, jusqu’au point de coulage.
La gestion et l’évacuation des excédents de matériaux non consommés en fin de chantier.


La bétonnière, ce n’est pas si simple ! Pour un béton de qualité, il faut être vigilant aux critères suivants :

Le juste calcul des quantités à mélanger pour chaque gâchée, en fonction du volume de la cuve de la bétonnière.
Le bon dosage des constituants, gâchée par gâchée, avant leur introduction dans la bétonnière. Attention, car si le béton est mal dosé, il ne sera pas suffisamment résistant et fissurera au cours du temps.
La bonne méthode pour doser les constituants. Un dosage à la pelle ou au seau est peu précis et irrégulier. Le mouillage du béton peut lui-aussi être très variable. Tout cela induit des variations de dosage entre les gâchées et le béton, au final, ne sera pas homogène, mais de qualité variable. Là encore, il y a un risque de mauvaise résistance à certains endroits de l’ouvrage et des risques de fissuration.
La bétonnière permet de fabriquer uniquement du béton « classique ». Vous ne pourrez pas réaliser de bétons spéciaux (béton auto nivelant, béton fibré, béton coloré, …) car leur fabrication est très technique et la bétonnière n’est pas adaptée, en raison de son efficacité de malaxage très limitée.
Si vous n’avez pas suffisamment de main d’œuvre ou si vous manquez d’organisation, vous mettrez trop de temps à fabriquer et à couler chaque gâchée. Vous risquez alors de mettre en œuvre le béton alors qu’il aura commencé à tirer, ce qui rendra sa finition difficile, voire impossible, avec des reprises de bétonnage à gérer.


La bétonnière, c’est pénible !

La fabrication à la bétonnière, gâchée par gâchée, est très longue, laborieuse et pénible.
Les bétonnières thermiques font du bruit, ce qui gène souvent le voisinage.
C’est pas propre ! Le ciment reste un matériau volatile et le lavage de la bétonnière génère des ruissellements sur la zone de chantier.
Qu’est ce qu’un béton prêt à l’emploi ?

Le terme « béton prêt à l’emploi » (BPE) désigne un béton préparé sur un site industriel, une « centrale à béton » : il est dosé selon les normes en vigueur, mélangé puis transporté, à l’état frais, dans un camion malaxeur – appelé aussi : « camion-toupie » - jusqu’au chantier où il sera mis-en-œuvre.


L’histoire du béton prêt à l’emploi :

Les premières centrales de BPE sont apparues au début du siècle dernier aux États-Unis et en Allemagne. C’est seulement en 1933, qu’elles arrivent en France. Il fallut attendre 1963 pour assister au début de l’essor du BPE en France, avec 24 centrales sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, le BPE en France, c’est 1 875 centrales, réparties sur tout le territoire, permettant de disposer presque toujours d’une centrale à moins d’une heure de route de tout chantier en France.


La fabrication du béton prêt à l’emploi :

Le béton prêt à l’emploi est fabriqué dans une centrale à béton. Une centrale à béton c’est une unité de production qui fabrique le béton commandé par le client, suivant ses directives, pour être livré en temps et en heure sur le chantier prévu.

Elle est composée de silos contenant les liants (ciments et additions), de cases pour les granulats (sables et les graviers), de cuves de stockage pour les différents adjuvants et d'un malaxeur pour le mélange des constituants.

Le malaxage des constituants dans des malaxeurs à poste fixe est une garantie de régularité des bétons. Les malaxeurs sont à axe vertical ou horizontal. Leur capacité de malaxage va de 1m3 à 4,5m3. La gâchée est déversée directement dans les camions toupies.

Les centrales sont commandées depuis un poste de fabrication de façon automatique : l’opérateur (appelé centralier ou centraliste) sélectionne la composition programmée dans l’ordinateur et inscrit le volume à fabriquer. Les dosages et le malaxage se font alors automatiquement. Des bascules reliées à un automate permettent de peser et de contrôler chacun des constituants. Chaque volume malaxé correspond à une gâchée (quantité de béton frais obtenue en une seule opération de malaxage), qui est déversée ensuite dans le camion-toupie (appelé également camion-malaxeur ou toupie béton) pour assurer la livraison sur chantier. Suivant la commande, plusieurs gâchées sont nécessaires pour remplir un camion dont la capacité de cuve varie de 4 à 11 m³.

La formulation d’un béton et son cycle de production répondent à des normes de fabrication. Les équipements sont conçus pour assurer une production automatisée, fiable, et rigoureuse. Le bon de livraison qui accompagne chaque camion, permet cette traçabilité du matériau. Il indique en particulier le nom et l’adresse du chantier, la date et l’heure de fabrication, la désignation normalisée du béton et la quantité livrée.
Les avantages du béton prêt à l’emploi

Gagnez du temps

En vous faisant livrer du béton prêt à l’emploi, vous n’aurez plus besoin de vous fournir en matières premières (ciment, sable, graviers). Vous gagnerez le temps de préparation du béton. Le coulage sera plus rapide. Le nettoyage du chantier aussi.


Réduisez le coût de votre chantier

Utiliser un béton prêt à l’emploi est plus rentable que la fabrication sur place : vous n’avez pas besoin de louer une bétonnière et vous faites des économies de temps de travail.

En outre, vous éviterez le gaspillage de matières premières, la gestion des stocks de celles-ci sera simplifiée et le risque de vol sur le chantier limité.


Un béton vraiment adapté à votre chantier

Les centrales à béton peuvent fabriquer une large gamme de BPE. Ainsi, le béton qui vous sera livré sera adapté au mieux aux caractéristiques et aux exigences de votre chantier.


Un béton de qualité constante

L’automatisation très poussée des centrales à béton permet d’effectuer des dosages très précis et de maîtriser le malaxage bien mieux qu’avec une bétonnière. Ainsi, la composition d’un BPE est plus régulière que celle d’un béton fabriqué en bétonnière. Sa qualité est donc plus constante.

Les contrôles de laboratoire réalisés dans les centrales à béton garantissent un suivi de la qualité et de la conformité de leurs BPE.


Un béton livré en quantité suffisante

Le camion-toupie vous livrera en une seule fois le volume de béton souhaité, de qualité uniforme. Vous pourrez ainsi réaliser d’un seul coup un ouvrage de taille importante, une dalle par exemple, sans reprises de bétonnage ni risques de fissures. L’intégrité structurelle de l’ensemble sera ainsi respectée.

N’hésitez pas à consulter nos « fiches travaux » avant de démarrer votre chantier. Nos experts sont également à votre disposition pour vous accompagner à chaque étape de votre projet.

VOIR NOS FICHES DE TRAVAUX

Saviez-vous que vous pouvez trouver tout l’outillage pour vos travaux de bétonnage sur notre site Proshop by Béton Direct ?

VOIR NOTRE SÉLECTION