1. Accueil
  2. >
  3. >

Conseils pour réaliser
la chape d’enrobage de votre plancher chauffant


Vous avez un projet ?

Devis immédiat
Prix immédiat, livraison sous 48h
Voir les tutos béton du patron

Avant de vous lancer


Vous avez décidé d’installer un plancher rayonnant électrique ou un plancher chauffant à eau chaude afin d’avoir une diffusion de la chaleur optimale par le sol ?

Béton Direct vous accompagne pour la réalisation de ce chantier, depuis l’isolation du sol jusqu’au revêtement de la chape d’enrobage de votre installation de chauffage au sol.

Ce pas-à-pas s’applique à la réalisation d’un plancher chauffant dans les locaux à faibles sollicitations (cas des maisons individuelles) avec une chape d’enrobage.

Qu’est ce qu’une chape d’enrobage ?


Le terme générique « chape d’enrobage », communément utilisé pour désigner la couche d’enrobage des éléments d’un plancher chauffant, n’est pas toujours employé de manière appropriée.

Effectivement, s’il est vrai que la couche d’enrobage peut être une chape, réalisée alors en mortier de chape liquide (appelée également chape fluide : type de chape sous Avis Technique CSTB et mise en œuvre par un applicateur agréé ; différent d’une chape traditionnelle ou d’une chape sèche) ; cet enrobage peut aussi être une dalle, réalisée en béton plus classique.

Dans ce tutoriel nous avons choisi de conserver le terme générique « chape d’enrobage » même si nous n’y traiterons que les couches d’enrobage de type dalle en béton. Ce type de dalle n’est pas structurelle ; elle est dite flottante puisqu’elle est appliquée sur une sous-couche isolante.

Coupe plancher chauffant
Bon à savoir

Les installations de chauffages concernées par ce tuto sont :

- les planchers rayonnants électriques dans lesquels les éléments chauffants sont des câbles électriques isolés enrobés dans le béton (référence normative DTU 65.7).

- les planchers dans lesquels circulent de l’eau chaude (type A – éléments chauffants dans la dalle, référence normative DTU 65.14). (ex: carrelage collé)

- les planchers chauffants réversibles ne sont pas abordés ici.

? Quatre questions à se poser avant de démarrer !

1) Quelle est la nature de votre support ?

Les supports généralement admis pour recevoir un plancher chauffant sont de type :
- dalle sur terre-plein,
- plancher type dalle pleine,
- plancher type poutrelles hourdis avec dalle de répartition

2) Quand avez-vous prévu de faire vos travaux ?

La mise hors d'eau et hors d'air du bâtiment (y compris portes et fenêtres) est la condition préalable à la réalisation d’un plancher chauffant.

Cloisons et doublages doivent être montés avant la mise en place de l'isolant.

L’âge minimal du support est de :
- 2 semaines pour une dalle sur terre-plein ;
- 1 mois pour un plancher type dalle pleine ou un plancher type poutrelles hourdis avec dalle de répartition.

3) Quel est l’état du support ?

Avant de démarrer, vérifiez la planéité du support. Si vous posez une sous-couche isolante d’une épaisseur supérieure ou égale à 5 mm (majorité des isolants), le support doit avoir une planéité de 3 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous la règle de 0,20 m (réf. DTU 52.10).

Si votre support ne respecte pas les tolérances de planéité, d'horizontalité et d'état de surface requis, la mise en œuvre d'un enduit de sol ou d'un ravoirage sera indispensable.
Bon à savoir

Votre support doit être propre :
exempt de dépôts, de déchets, de pellicules de plâtre, de tout autre matériau provenant des travaux des différents corps d'état.

4) Que faire en présence de canalisations, fourreaux ou conduits ?

La sous-couche isolante de votre plancher chauffant ne doit, en aucun cas, être découpée pour incorporer d'éventuels fourreaux, canalisations ou conduits. Si ces éléments passent sur le support, il convient de les enrober au préalable par un ravoirage.
Votre chantier

Votre chantier en 6 étapes


Voici les différentes étapes à respecter pour installer votre plancher chauffant

La liste de courses

Besoin d’outillage ?

picto chapiste
picto paysagiste
picto macon
picto entretien
Proshop by Béton Direct

1 Pose de l’isolant

A/ Recouvrez le support d’un film d'interposition

Si votre support est un dallage sur terre-plein, un plancher collaborant ou un plancher sur vide-sanitaire ou sur locaux non chauffés ou si vous avez réalisé un ravoirage, un film de polyéthylène doit être installé sur ce support avant la pose de la sous-couche isolante* afin d’éviter les transferts d'eau.

L’épaisseur minimum de ce film est de 200 μm et le recouvrement des lés doit être d'au moins 10 cm.

* Excepté pour les isolants en matière plastique alvéolaire

B/ Posez une bande périphérique

Votre plancher chauffant doit être impérativement désolidarisé de toutes les parois verticales (y compris en pieds d'huisserie et de seuil) et de toute émergence (fourreaux de canalisations, poteaux, murets etc.). Pour cela, vous poserez sur le plancher support une bande périphérique en mousse compressible d'une épaisseur minimale de 5 mm.

Cette bande périphérique doit dépasser la surface finie (revêtement de sol compris) d'au moins 2 cm et être maintenue aux murs par un adhésif. Elle ne sera arasée qu’après la pose du revêtement de sol.

C/ Installez la sous-couche isolante

Vous assemblerez les panneaux d'isolant conformément aux exigences du fabricant.
Classes d'isolants

D/ Protégez l’isolant contre les infiltrations de béton

Pour éviter les infiltrations de béton entre la lisière des plaques d’isolant et la bande de désolidarisation, comblez les éventuels vides avec de la mousse PU ou un peu de sable.

Si vous utilisez des panneaux isolant à bords droits*, il convient d'empêcher la pénétration de la laitance dans les joints ou dans l'isolant. Pour cela, placez un film de polyéthylène d'une épaisseur minimale de 200 μm sur l'ensemble de la surface, avec un recouvrement entre lés d'au moins 15 cm. Ce film sera remonté sur la bande périphérique et maintenu sur toute la périphérie par des bandes adhésives de 5 cm de large.

* Pour les panneaux à rainures ou à feuillures d'emboîtement, la mise en place d'un film n'est pas nécessaire.

2 Mise en place des éléments chauffants

A/ Positionnez les joints de fractionnement de la dalle d’enrobage

Avant de poser les éléments chauffants, vous définirez, le positionnement des joints de fractionnement de la chape d’enrobage. En sachant que lors du fractionnement, il faut se rapprocher le plus possible de la forme carrée.

Les joints de fractionnement de la chape d’enrobage sont à exécuter tous les 40 m2 avec un maximum de 8 mètres pour la plus grande longueur.

En outre, des joints doivent être placés :
- au droit des cloisons et murs de séparation ;
- aux passages de portes;
- dans les angles rentrants.

Pour un plancher électrique, les joints de fractionnement de la chape d’enrobage ne devront en aucun cas être franchis par les éléments chauffants.

Pour un plancher eau chaude, ces joints peuvent être seulement traversés par les canalisations aller et retour et uniquement sur un seul niveau. Dans ce cas, les canalisations aller et retour doivent être protégées par un manchon en matériau compressible sur au moins 0,3 m.

Pour réaliser les joints de fractionnement, Béton Direct vous conseille d’utiliser des profilés plastiques qui seront fixés à l’isolant par des agrafes ou des bandes autocollantes puis noyés dans la chape d’enrobage. Les joints intéressent toute la hauteur de la chape d’enrobage. Il existe une autre technique par sciage de la chape durcie, le lendemain du coulage, sur 1/3 de son épaisseur.

B/ Posez et fixez les éléments chauffants

Les éléments chauffants sont disposés régulièrement.

Lors de la pose des éléments chauffants, il convient de respecter scrupuleusement les spécifications du fabricant.
Joint de dilatation traité

C/ Testez votre plancher chauffant

Avant d’enrober votre plancher chauffant, il est prudent d’effectuer des essais pour s’assurer de son fonctionnement.

Dans le cas d’un plancher chauffant électrique, vous vérifierez la continuité du circuit électrique et contrôlerez l ́isolation électrique de chaque élément.

Pour un plancher chauffant eau chaude, un essai sous pression d'eau permettra de vérifier l'étanchéité des circuits de chauffage. La pression devra être maintenue pendant le coulage de la chape d’enrobage.

3 Préparation du coulage

A/ Ferraillez

Un treillis soudé métallique (maille 50x50mm et masse minimale 650g/m2) constitue les armatures de votre chape d’enrobage.

Vous le positionnerez au-dessus des éléments chauffants, à mi-épaisseur de la chape d’enrobage.

Vous veillerez à ce que :
- les nappes se recouvrent de 10 cm en tous points ;
- la planéité du treillis soit respectée afin de ne pas déborder à la surface de la dalle finie.

B/ Placez des repères de niveau (piges)

La mise en place de piges, vous permettra de respecter les exigences d’épaisseur de votre chape d’enrobage.

Après avoir repéré le point le plus haut du support, vous y placerez une pige qui vous donnera le niveau supérieur de la chape finie. Puis placez d’autres piges à intervalles de 2 m maximum. En périphérie, les piges seront disposées à 50cm des parois verticales.

Enfin, réglez la hauteur à l’aide d’un niveau laser ou d’un niveau à eau pour matérialiser la surface de la chape d’enrobage.
Bon à savoir

L’épaisseur nominale de la chape d’enrobage doit être comprise entre 5cm (si vous utilisez un isolant de classe SC1) et 6 cm (pour un isolant de classe SC2).

Une exigence supplémentaire doit être respectée pour un plancher chauffant à eau chaude basse température. L’épaisseur minimum de la chape d’enrobage doit être de : 3,5cm au-dessus des tubes ou des plots dans le cas d’un isolant SC1. 4cm dans le cas d’un isolant SC2.

La faible épaisseur de la chape d’enrobage confère au plancher chauffant une montée en température rapide (bonne réactivité).

4 Commande de votre béton prêt à l’emploi

A/ Calculez la quantité nécessaire

Calculez la surface de votre chape d’enrobage en m2 (longueur x largeur), puis multipliez par son épaisseur.

b/ Commandez

En quelques clics et sous 48h, Béton Direct vous livre directement sur chantier !

Véritable alternative à la bétonnière, votre béton arrive tout prêt à être coulé.
Le béton prêt à l’emploi est la garantie de chantiers de bétonnage plus faciles, plus rapides et plus tranquilles !
Une question ? Contactez Allo Béton Direct !

C/ Réceptionnez votre commande de béton

À l’arrivée du camion, vérifiez que le bon de livraison correspond bien à votre commande.

Demandez au chauffeur de remalaxer le béton 2 minutes à vitesse rapide.
Zoom sécurité

Etes-vous bien équipé pour bétonner ?

Sécurité schéma

5 Mise en œuvre et protection du béton

A/ Coulez

Cas des ouvrages destinés à recevoir un revêtement de sol collé ou flottant

Durant l’opération de coulage du béton, veillez au bon positionnement du treillis soudé afin qu’il soit correctement enrobé par le béton.

Répartissez le béton à l’aide d’une raclette.

B/ Égalisez

Une fois le béton coulé à la bonne hauteur, nivelez à l’épaisseur voulue à l’aide d’une grande règle de maçon.

C/ Lissez

Une fois le béton mis à niveau, utilisez la taloche en effectuant des mouvements circulaires puis lissez soigneusement la surface à la lisseuse.
Aïe, il vous manque du béton ?
Pas de souci ! Contactez Allo Béton Direct pour une livraison de complément en express.

Dans votre espace personnel régularisez votre commande express et payer en ligne.
Une fois le paiement validé, Béton Direct enverra du renfort !

D/ Curez

Un béton qui sèche trop vite risque de se fissurer.

Nous vous recommandons l’utilisation d’un produit de cure NF appliqué au pulvérisateur au fur et à mesure de la mise en œuvre, en respectant le dosage préconisé par le fournisseur.

E/ Veillez aux conditions de séchage et de durcissement de votre chape d’enrobage

Après le coulage du béton, la température doit être maintenue à au moins 5°C pendant 3 jours au minimum.

En outre, afin garantir un faible taux de retrait, la chape d’enrobage doit être protégée jusqu’à son recouvrement contre les conditions néfastes : chaleur ou courants d'air. (bâtiment clos).
Bon à savoir

Passages et charges sur la chape d’enrobage sont interdits pendant 3 jours.

6 Finitions : pose d’un revêtement collé ou flottant

A/ Première mise en température de votre installation

Après un temps de séchage de la chape d’enrobage d’au moins trois semaines, vous effectuerez une première mise en chauffe de votre plancher chauffant avant de le recouvrir de revêtements de sol collés ou flottant. Cette opération est obligatoire : elle est destinée à stabiliser la chape à la teneur en eau correspondant à ses conditions ultérieures de service.

Cette première mise en température doit être confiée à l'installateur du chauffage et respecter les préconisations du fabricant. Elle se fera graduellement, sur plusieurs jours.

B/ Et après

Après l’arrêt de la première mise en chauffe, vous devez attendre généralement 48 heures pour poser le revêtement de sol sur votre chape d’enrobage.

Si vous posez un revêtement de sol collé, vous devez éliminer le produit de cure par ponçage.

Si vous respectez les différentes étapes de préparation et de réalisation, vous obtiendrez une belle chape d’enrobage pour votre plancher chauffant !
picto nos produits solutions
picto fiches travaux chantiers

N’hésitez pas à consulter nos « fiches travaux » avant de démarrer votre chantier. Nos experts sont également à votre disposition pour vous accompagner à chaque étape de votre projet.

VOIR NOS FICHES DE TRAVAUX

lien vers proshop

Saviez-vous que vous pouvez trouver tout l’outillage pour vos travaux de bétonnage sur notre site Proshop by Béton Direct ?

VOIR NOTRE SÉLECTION

Devis immédiat